Rénover sa salle de bain sans casser le carrelage. (Photo de Joey sur Pexels)
#Décoration#Guide

Rénover sa salle de bain sans casser le carrelage : c'est possible !

Publié le Mis à jour le

À une époque, il était incon­ce­vable de rénover une salle de bain sans devoir casser le car­re­lage exis­tant pour le rem­pla­cer par un autre. Désor­mais, grâce à de nom­breuses évo­lu­tions tech­niques, il est pos­sible de donner un coup de jeune à sa salle de bain sans tout casser.

Méthodes à faire soi-même : simples et économiques

Parmi les méthodes à faire soi-même pour rénover sa salle de bain sans tout casser de manière éco­no­mique et simple, il y a la pein­ture (ou résine), le car­re­lage adhésif, le sol en vinyle ou encore le parement.

Coup de peinture ou de résine

Que ce soit au mur ou au sol, repeindre le car­re­lage de sa salle de bain est sans doute la méthode la plus simple et la plus éco­no­mique pour redon­ner de l’éclat à sa salle de bain. En effet, si vous le faites vous-même, comptez théo­ri­que­ment entre 100 et 200 € pour repeindre inté­gra­le­ment votre salle de bain. En réalité, tout dépend de la taille de votre salle de bain et de la qualité de la pein­ture ou de la résine que vous sou­hai­tez appliquer.

En ce qui concerne la durée de ce petit travaux, comptez 2 jours environ. En fonc­tion de la résine ou de la pein­ture que vous achetez et des temps de séchages, il faudra appli­quer 2 à 3 couches pour avoir un beau résultat.

Avant de peindre sur le car­re­lage exis­tant, il faut pré­pa­rer celui-ci en le ponçant pour enlever le vernis afin que la résine ou la pein­ture accroche sur la surface. Une pein­ture spé­ciale car­re­lage, de qualité et qui résiste à l’hu­mi­di­té est pri­mor­diale pour avoir un résul­tat qui tient dans le temps. De même, il faut bien choisir sa résine pour qu’elle tienne dans la durée. À noter tou­te­fois que la résine offre une résis­tance natu­rel­le­ment supé­rieure à l’hu­mi­di­té, aux chocs et aux tâches.

De plus, nous vous conseillons de ne pas uti­li­ser de fini­tion mate. En effet, elle laisse appa­raître plus faci­le­ment les traces de cal­caire. Il est donc pré­fé­rable de vous tourner vers les fini­tions sati­nées ou brillantes.

Carrelage adhésif (ou sticker adhésif)

Le car­re­lage adhésif ou le sticker adhésif est un moyen rapide et simple à poser pour changer tota­le­ment le look de sa salle de bain. Il peut aussi être une excel­lente façon pour des loca­taires de changer la déco­ra­tion de leur salle de bain, sans se lancer dans des travaux lourds et coûteux.

Exis­tant dans de nom­breuses formes, cou­leurs, motifs et fini­tions, le car­re­lage adhésif ne néces­site aucun outil par­ti­cu­lier pour être posé. Il vous suffira de bien net­toyer la surface sur laquelle vous sou­hai­tez coller afin que cela adhère par­fai­te­ment. Ensuite, en seule­ment quelques heures, avec une bonne dose de patience et de minutie, vous aurez terminé le collage.

Il est tout à fait pos­sible de refaire toute sa salle de bain avec du car­re­lage adhésif. Cepen­dant, tout en restant abor­dable, il est plus cher que la pein­ture. Pour vous donner un ordre de prix, 6 car­reaux adhé­sifs de 15×15 cm sont trou­vables entre 10 et 15 €. Ainsi, c’est un excellent com­plé­ment à la pein­ture pour des endroits précis de la salle de bain, comme par exemple autour d’une vasque. Le car­re­lage adhésif permet d’ap­por­ter des touches déco, design et moderne ici et là, à moindre coût.

Comme pour la pein­ture, il faut veiller à sélec­tion­ner un car­re­lage adhésif spécial salle de bain pour qu’il résiste à l’hu­mi­di­té et qu’il ne se décolle pas dans le temps.

Sol en vinyle (ou PVC, stratifié)

Le vinyle est un type de sol parfait à poser par-dessus un car­re­lage exis­tant. En effet, c’est un sol par­ti­cu­liè­re­ment adapté pour les salles de bain grâce à son étan­chéi­té natu­relle, son absence de joint et son entre­tien facile. De plus, c’est aussi un bon isolant ther­mique et pho­nique : la pièce réson­ne­ra moins et vous pourrez dire adieu au car­re­lage glacé très désagréable.

Rela­ti­ve­ment simple à poser, le vinyle permet de donner une toute nou­velle ambiance à sa salle de bain en un temps record. Désor­mais, il en existe pour tous les goûts avec par exemple des imi­ta­tions de parquet, de car­re­lage, de car­reaux de ciments ou encore de marbre.

Enfin, le vinyle est aussi un sol abor­dable : les prix varient en général entre 5 et 20 € le mètre carré. À cela, il faut ajouter quelques euros en plus pour de la colle et du maté­riel. Tou­te­fois, en le faisant vous-même, cela vous prendra une journée et vous réa­li­se­rez de belles économies.

Parement

Les pla­quettes de pare­ment sont un excellent moyen de donner du cachet à votre salle de bain. Souvent d’i­mi­ta­tions de pierre natu­relle ou de brique, il apporte un aspect rus­tique, naturel et zen à votre salle de bain.

Les prix varient énor­mé­ment en fonc­tion de la fini­tion que vous sou­hai­tez, mais la four­chette se situe entre 25 et 100 € du mètre carré. Cela peut paraître cher, mais comme le car­re­lage adhésif, le pare­ment est un bon com­plé­ment à la pein­ture, notam­ment pour faire un seul mur de la salle de bain.

Salle de bain avec un mur en pierre et un style épuré (Jared Rice sur Unsplash)
Salle de bain avec un mur en pierre et un style épuré (Jared Rice sur Unsplash)

Méthodes professionnelles pour un résultat parfait

Lorsque vous avez envie d’in­ves­tir dans des maté­riaux plus qua­li­ta­tifs et que vous avez un budget plus impor­tantpour faire appel à un pro­fes­sion­nel, vous pouvez tourner vers des pan­neaux muraux, du parquet clipsé, la pose d’un nouveau car­re­lage ou encore du béton ciré.

Panneaux muraux

Chez Bulneo, pour nos réno­va­tions, nous avons fait le choix d’u­ti­li­ser des pan­neaux muraux plutôt que de casser tout le car­re­lage. En alu­mi­nium, en com­po­site ou en bois com­po­site, ils pré­sentent de nom­breux avan­tages qui nous ont poussé à tra­vailler avec cette technique :

  1. Les pan­neaux per­mettent d’avoir un rendu bluf­fant grâce des imi­ta­tions visuelles et sen­so­rielles presque indis­cer­nables par rapport à une véri­table matière. Par exemple, il existe des pan­neaux sublimes au rendu ardoise, car­reaux de ciments, marbre, pierre ou encore bois.
  2. Du fait de leur nature et du peu de joints qu’ils requièrent, les pan­neaux muraux per­mettent de pré­ve­nir la moi­sis­sure de se former.
  3. Avec un minimum de joints, les pan­neaux ont une très bonne étan­chéi­té et sont extrê­me­ment simples à entre­te­nir : une éponge douce et un peu de vinaigre blanc suffisent.
  4. Ils sont aussi très résis­tants dans le temps. Ils ont plu­sieurs couches de vernis qui leur per­mettent de résis­ter aux rayures, aux chocs et autres acci­dents du quotidien.
  5. Les pan­neaux muraux sont rapides à poser et per­mettent ainsi une réno­va­tion en un temps record. Par exemple, nous sommes capables de rem­pla­cer votre bai­gnoire par une douche à l’i­ta­lienne en 1 jour grâce, notam­ment, aux panneaux.

Fina­le­ment, les pan­neaux muraux sont un maté­riau poly­va­lent qui per­mettent de s’a­dap­ter à tous les goûts et toutes les confi­gu­ra­tions de salle de bain. D’ailleurs les hôtels de luxe uti­lisent désor­mais régu­liè­re­ment cela pour leurs salles de bains.

Sol en parquet clipsé

Le sol en parquet clipsé est un bon moyen d’ap­por­ter de la chaleur, une ambiance cosy et un aspect rus­tique dans la salle de bain. D’au­tant plus, le bois est un sol idéal pour marcher pieds nus, car il reste à tem­pé­ra­ture ambiante et n’est pas froid comme le carrelage.

Le parquet flot­tant ne néces­site pas de gros travaux et peut être posé sur tous types de sols. Néan­moins, l’aide d’un pro­fes­sion­nel est conseillée pour bien choisir le type de parquet, pour réa­li­ser la pose et toutes les découpes nécessaires.

Poser du carrelage par-dessus le carrelage existant

Pour éviter de casser le car­re­lage exis­tant lors de la réno­va­tion de sa salle de bain, il est aussi pos­sible de poser un nouveau car­re­lage par-dessus le car­re­lage exis­tant. Pour cela, il faut que le car­re­lage exis­tant soit en bon état et qu’il tienne par­fai­te­ment au mur ou au sol.

Poser du car­re­lage par-dessus un car­re­lage exis­tant n’est pas for­cé­ment la solu­tion la plus simple, néan­moins elle évite de devoir enlever l’an­cien car­re­lage. D’au­tant plus qu’en­le­ver l’an­cien car­re­lage peut engen­drer des dégâts sup­plé­men­taires comme l’ar­ra­chage d’un bout de mur.

Il est pos­sible de poser un car­re­lage clas­sique ou du sur-car­re­lage, mais dans tous les cas, cela demande des com­pé­tences qui ne s’ap­prennent pas du jour au len­de­main. Alors, il vaut mieux être bon bri­co­leur ou faire appel à un pro­fes­sion­nel pour avoir un beau résultat.

À noter aussi que si vous posez par-dessus le car­re­lage de votre sol, vous aurez une petite marche sup­plé­men­taire, qui, souvent, suffit à bloquer l’ou­ver­ture de la porte.

Béton ciré

Le béton ciré a long­temps a été consi­dé­ré comme trop com­pli­qué à faire. Cepen­dant, depuis quelques années, il est devenu plus simple de réa­li­ser un beau béton ciré.

Il est parfait pour recou­vrir votre ancien car­re­lage puis­qu’il appor­te­ra une touche contem­po­raine et indus­trielle à votre salle de bain. Cela la fera tota­le­ment changer de look.

Atten­tion tou­te­fois, le béton ciré est poreux et s’il n’est pas traité avec un produit spécial pour le pro­té­ger, il s’a­bî­me­ra. Par consé­quent, avec l’eau, les déter­gents et autres pro­duits lavants, il finira par avoir des tâches si une couche pro­tec­trice n’est pas bien posée. Ainsi, il est recom­man­dé de faire appel à un pro­fes­sion­nel, car il requiert une tech­ni­ci­té et un véri­table savoir-faire pour qu’il soit posé dans les règles de l’art.

Salle de bain avec du carrelage adhésif, du parquet et du marbre. (Joey sur Pexels)
Salle de bain avec du carrelage adhésif, du parquet et du marbre. (Joey sur Pexels)

Envie d’être accompagné par un professionnel ?

Si vous êtes en Gironde et que vous sou­hai­tez rénover votre salle de bain, appelez-nous ou deman­dez un devis gratuit pour qu’un conseiller Bulneo se déplace chez vous et vous guide pour votre projet de réno­va­tion.

Image d'illustration : Rénover sa salle de bain sans casser le carrelage. (Photo de Joey sur Pexels)

Pose en une journée possible dans les meilleures conditions de rénovation. Durée déterminée lors du devis.